Categories: General
      Date: 27 sept. 2018
     Title: CYCLE DE CHANSONS

LUNDI 20 h contribution volontaire

Ayant composé un « Requiem pour Pauline » à l’occasion de l’hommage funéraire de Pauline Julien le 4 octobre 1998, Gisèle Bart a par la suite mis sur pied un tour de ses propres chansons qui monte de la désespérance jusqu’à l’Espérance. Le premier volet s’est inspiré du propre désespoir de Pauline qui, frappée d’aphasie durant les dernières années de sa vie, a choisi de mettre fin à ses jours, le 1er octobre 1998. (Dont c’est le 20ième anniversaire ce 1er octobre 2018). Ce spectacle se veut un regard lucide sur la difficulté de vivre qui veut s’ouvrir sur l’Espérance dont Péguy disait que « L’Espérance, c’est la Foi à son meilleur »




Madame Bart se considère d’abord comme une plume de la poésie à qui la vie a octroyé une voix agréable. Sa démarche artistique ira toujours dans le sens de sa passion pour la Langue Française bien parlée et bien écrite. Elle a aimé passionnément entendre et chanter elle-même les chansons de ceux que nous appelions « Chansonniers » au Québec.

Après avoir été choisie pour l’émission Jeunesse Oblige au début des années ‘60, elle est semi-finaliste en 1967 à l’émission Découvertes’67 de M.Yoland Guérard. Elle se produis par la suite en première partie des Mortuaires à La Butte à Mathieu de Val David, puis à quelques autres petites boîtes à chansons dont la plus importante Chez Clairette sur la rue De la Montagne à Montréal où je remporte un certain succès avec la Manikoutai de Gilles Vigneault.

En décembre 1968, elle participe à l’émission Le Rideau s’Ouvre animée par Jacques Normand. Par la suite, elle se produit en différentes occasions dont, plus tard, de 2003 à aujourd’hui, dans les soirées de poésie des environs, Prévost, Val David, Ste-Rose, etc. en se consacrant surtout à l’écriture, entre autres de chansons poétiques.